Avantages et Inconvénients

1) Avantages procurés par les IRM

Pour commencer, l'IRM a un faible coût en électricité par rapport aux autres technologies de la médecine : en effet, lorsque l'appareil se met en marche il faut l'alimenter, mais ensuite il n'y a quasiment aucune perte d'énergie.
Il existe plusieurs types d'IRM qui permettent d'observer différentes parties du corps : de nos jours, nous ne sommes pas obligés de s'équiper d'un énorme imageur pour effectuer une IRM du genou.
Les images issues d'un examen d'IRM sont de très hautes résolutions : il sera donc possible d'observer certains détails invisibles lors des scanners ou des radiographies.
Il a une capacité à réaliser des coupes dans tous les plans de l'espace et permet une ébauche de caractérisation tissulaire (eau, graisse, sang, os,...). Cette technique n'utilise pas les rayons X mais les propriétés magnétiques du corps humain.
Les IRM sont inoffensives et on pourrait passer un examen d'IRM tous les jours.

2) Apports des IRM dans la médecine


L'exploitation de l'IRM se révèle de plus en plus utile dans la recherche médicale. En effet, nombreux sont les médecins qui travaille sur la recherche du fonctionnement du cerveau.


Prenons en exemple les centres du plaisir :

Pour qu'une espèce survive, ses individus doivent en premier lieu assurer leurs fonctions vitales comme se nourrir, réagir à l'agression et se reproduire. L'évolution a donc mis en place dans notre cerveau des régions dont le rôle est de "récompenser " l'exécution de ces fonctions vitales par une sensation agréable.

Ce sont ces régions, interconnectées entre elles, qui forment ce que l'on appelle le circuit de la récompense. L'aire tegmentale ventrale (ATV), un groupe de neurones situés en plein centre du cerveau, est particulièrement importante dans ce circuit. Elle reçoit de l'information de plusieurs autres régions qui l'informent du niveau de satisfaction des besoins fondamentaux ou plus spécifiquement humains.


L'aire tegmentale ventrale transmet ensuite cette information à une autre structure cérébrale située plus en avant : le noyau accumbens. Cette transmission s'effectue grâce à un messager chimique particulier, la dopamine. Son augmentation dans le noyau accumbens, et dans d'autres régions, aura alors un effet de renforcement sur des comportements permettant de satisfaire nos besoins fondamentaux.
Aujourd'hui l'IRM permet de détecter les maladies neurodégénératives, de les comprendre et d'améliorer les traitements proposés.
Si les travaux réalisés se développent et se concrétisent, l'IRM deviendra peut-être une aide précieuse pour le diagnostic précoce ainsi que pour les travaux de recherche sur les traitements.

 

3) Inconvénients

Cependant les IRM comportent certains inconvénients notables :

Cet appareillage est encore un service rare.
L'examen est long, une heure environ, il est nécessaire de rester immobile d'où l'anesthésie générale.
L'IRM a besoin des aimants puissants, lourds, encombrants et très onéreux car son prix est compris entre 76 000 et 3 000 000 euros.
Lors de l'examen, le patient est inconfortablement installé puisqu'il est maintenu à l'intérieur d'un tube étroit et bruyant dû aux impulsions électromagnétiques. En effet, le bruit est un inconvénient puisqu'il est en corrélation avec la qualité de l'image : l'augmentation du champ magnétique permet d'améliorer le contraste mais également l'intensité du bruit.
Cependant, il est contre indiqué en cas de claustrophobie et en cas de présence d'un corps étranger métallique dans le corps.
L'obésité majeure (> 140 kgs) ne permet pas en général aux patients qui en sont atteints, de pouvoir entrer dans le tunnel de la machine dont le diamètre est en général compris entre 55 et 60 cm.

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×